Liberté, Egalité, Fraternité...

Objectif Jeune

Beaucoup sont tentés de charger la jeunesse en culpabilité   mais une jeunesse n'a pas la moindre responsabilité dans l'effondrement d'une société qui a négligé les processus de transfert sur plusieurs générations : ce qui perdure, c'est ce qui est transmis.

C'est précisément parce que l'on a refusé d'organiser la citoyenneté de cette jeunesse que nous en sommes là. La jeunesse est et restera l'avenir, et tant que l'on négligera l'émancipation des jeunes, tant qu'ils échoueront en bas de leur cage d'escalier, les rancœurs accumulées iront en s'aggravant, en pourrissant plus d'esprits et de plus jeunes encore qu'aujourd'hui, car les autoroutes de la radicalisation sont sécularisées.
 
Ce qu'il se passe dans les cités nous regarde. Que ce soit la mafia ou les islamistes, tous doivent entamer une décroissance. Leurs nuisances sont devenues insupportables pour nos concitoyens et leurs voisins, car vivre dans un territoire tenu par un gang de barbus ou de dealers a fait voter Le Pen à plus d'une personne issue de l'immigration. L'islamisme et les mafia doivent obéir à un cahier des charges qui condamne les violences meurtrières et les mises sous coupe de quartiers entiers. L'Etat ne semblant pas savoir comment s'y prendre, c'est au quartier de trouver une organisation où le rapport à la loi ne soit plus aussi conflictuel.
 
Il faut normaliser une partie de l'économie parallèle afin d'officialiser des emplois qui structurent les enclaves sans verser dans la grande criminalité. Etant donné que la société civile laisse l'emploi se délocaliser, il faudra bien utiliser le système parallèle pour rémunérer des gens et irriguer économiquement ses strates. Moralement ,l'exploitation humaine par la prostitution est la seule abjection contre laquelle il faut lutter avec acharnement. Pour ce qui est des drogues, il est temps d'en maîtriser les filières et la qualité. Il est temps que les dealers alimentent un impôt pour les quartiers : "donnez-moi un euros par barrette de shit vendu et dans vingt ans je vous aligne 40 000 boursiers par an pour les grandes écoles". Ce qui est fou, c'est ce dégoût qui empêche tout d'éclore, c'est cette plaque de dégoût qui nous empêche de voir les talents dont on a pas besoin et qui vont s'épuiser dans les pièges de l'échec scolaire -l'échec humain pour certains -, qui se mueront en monstre parce qu'ils n'auront pas perçu de fraternité dans ce qui les entoure.
 
Les islamistes, eux, ont franchi un rubicond. L'Occident en terre d'accueil culpabilisée par la colonisation et en défaut de main d'œuvre, nous a laissé investir des territoires. Sitôt que le musulman se déclare au-dessus des lois et de l'altérité citoyenne, il ouvre la porte a toutes les acrimonies et les justifie par l'homophobie, l'antisémitisme, le sexisme, la violence machiste dont il peut faire preuve. Peu importe l'Islam et le Coran pour l'occidental, tant que le musulman se révèle en citoyen éclairé.
 
Le musulman sera ici traité comme il traitera l'homosexuel et le juif, celui qui est capable de manger et de rire à la même table à sa place. Nous avons tous à comprendre quelque chose de fondamental, l'enjeu ici est de mettre nos enfants en commun. Ceux qui ne voudront pas d'un gendre musulman seront aussi responsables que le musulman qui n'acceptera pas l'homosexualité de son fils. Autant partir au bled si vous avez peur de cela. C'est une épreuve de société choisie par nos anciens. Ceux qui ont choisi de venir et ceux qui les ont invités. Ce carrefour des ADN est un échangeur de gamètes. Le métissage donnera une richesse fondamentale à ce pays mais si nous vivons en ruches et en compétition sur le même territoire, cela terminera mal. Il y a une compétition féroce entre l'Orient et l'Occident mais elle n'est rien comparée à la compétition meurtrière que se livrent les musulmans issue de la réforme permanente de l'islam. Cette réforme a été pervertie par les privilèges phallocrates qui ont voilé une religion qui invitait l'homme et la femme à l'altérité, qui invitait à l'affranchissement de leurs esclaves, et on en est toujours au même point. Au lieu d'un progrès par rapport à l'époque du Prophète, les charges vont à la femme et les privilèges à l'homme. L'islam souffre du débat qu'il a eu il y a des siècles et dont les échos, les erreurs d'appréciation, dûs à des mâles soucieux de préserver leur domination, ne cessent de se développer dans un effet papillon archaïque. La fin de ces logiques approche tant elle se révèle psychiquement nocive.
 
Libres aux terres musulmanes de refuser la modernité et de continuer à vivre en l'an Un de leur révélation, mais il serait folie de venir coloniser des terres qui se sont émancipées des règles archaïques et qui ont trouvé le moyen de neutraliser les humeurs humaines. Qu'on le veuille ou non, la société judéo-chrétienne a désamorcé tout ou partie des leurres civilisationnels contenus dans les corpus archaïques, qui pour moi existent, à seule fin de désigner la génération capable de les désamorcer. En attendant ceux qui comprendront le casse-tête sémitique des trois religions qui dominent les destinées de ce monde, il nous faudra pleurer et grincer des dents, tant la souffrance des stupeurs de l'histoire semble être la manière empirique dont on marque nos mémoires.
 
 
 
 
 
 
 
 
Powered by