Liberté, Egalité, Fraternité...

Divagations

Celui ou celle qui réfléchit trouve l'entré de sa mine qu'il doit déblayer pour trouver le filon de son existence. Il passera un certains temps a déboucher ce que d'autres ont déjà creuser et ont laissé par l'histoire et l'enseignement de leur vie qui nous a été faite et si l'on se concentre sur ce travail ont trouve la matière qui nous est propre, ce pan du labyrinthe que personne n'a vue que personne n'a éclairé et chacun de nous qui réfléchissons, somment en quête d'une pensée nouvelle, une pensée neuve que personne n'a eu le temps de corrompre, de voiler, de ternir pour que d'autres ne pensent pas a en profiter.

La veine monte en colimaçon, c'est un escalier qui est tailler par la philosophie vivante on ne fait que chasser l'obscurité qui règne en nous en réfléchissant les lumières qui nous été données. et l'on voit l'œuvre de ceux qui nous ont précédé sous un autre jour, maudissant les jours perdues à arpenter le fond des choses. Alors ont progresse, ont double la cadence ont fait tomber les cloisons ont écartes des ronces et on trouve des cadavres de grand maître de la pensée universel parvenus si haut que nulle n'a put prendre soin de leur dépouille spirituel. Quel cataclysme a fait s'effondrer la pensée humaine ? Pourquoi l'homme ne c'est t-il pas maintenu et reproduit sur le modèle d'Aristote ou de Pythagore ?

Je n'ai rien inventé, je n'ai fait que gravir comme une mule et maintenant que je suis a mon sommet, je regarde depuis le plus haut plateau de ma pensée et je voit et comprend tout ce qui à été posé avant nous pour permettre l'enchevêtrement de nos vies depuis la nuit des temps. Chaque clan ancien a son rêveur, sont rêve national encrer dans la mémoire de notre ADN, religieux, politique et toutes ces termitières où nous avons tous creuser se révèlent être un amoncellement faramineux de galeries qui grattent le ciel. Ces montagnes d'égrégores qui se font la guerre par ce qu'ils n'arrivent pas a se renouveler, a se revivifier autrement que par le sang a la manière des saigné de la médecine médiéval qui s'applique à l'humanité qui n'en est qu'a ses balbutiement nous somment entrain de nous fossiliser et nous nous briseront avec fracas si nous persistons dans ces stratégies moléculaires de rejet et de colonisation de l'autre.

Je ne voit pas d'autres intérêt a l'intelligence humaine que de court-circuiter le développement naturel et instinctif pour la prendre en main et la réguler de façon a maîtriser les destins de l'humanité mais au vu de l'impact de notre existence nous avons le devoir de prendre soin de notre éco système et construire un principe de bienveillance de l'humain pour la nature nous devons prendre soins les uns des autres y compris des animaux, nous avons a administrer le vivant.

Nous retournons aujourd'hui dans la guerre froide et la menace nucléaire va nous faire bouffer de la pub sur BFM n'a t'on pas mieux a faire pour contrer la dérive des choses ? Le suprématisme est tenailler par la faim sur les ressources naturel et la contraction de notre temps est du a la raréfaction de l'énergie fossile qui fait sortir les ogres du bois. Les puissances financières veulent faire plier les peuples et revoir a la baisse tout les acquis pour faire plonger l'humanité dans une néo féodalité. Quel différence avec une vie de fourmis ou de thermite ? Nous bâtissons plus haut mais serais ce tout ? Somment nous donc programmer pour faire des tours phalliques ? A chacun son pharaon et dieu pour tous ?

Merde quel forme de vie singulière... La vie a mit en nous trop voracité et nous somment prompt a la colère, s'il nous a fait a son image le diorama de nos ancêtres lui as t-il plut ? Qu'est ce que ce dieu au spectacle d'une humanité souffrante échappant a l’ennuie dans un jeu en trois dimensions où nous ne faisons partie que de tableau tragique de méduse en Gernica. La science et l'avenir répondrons a toutes les questions en suspend aux lèvres de dieu et nous comprendrons pourquoi nous évoluons dans une frise chronologique où les hommes de querelles en bataille ont épuiser leurs peuples dans des guerres modernes où les morts ce sont compté par millions.

Observer cela et brasser les générations dans une cuves de sang tel est le lot de l'instant présent qui voit les hommes s'enflammer sans arriver a s'éclairer lui infligeant des leçons cinglante pour qu'il retienne la leçon. Bon sang quand ont regarde l'homme et la femme a travers le temps ce chainage intergénérationnel est une mécanique des cantiques a couper le souffle. Nous observons l'histoire comme jamais auparavant et nous disposeront de plus en plus d'image pour observer les moissons de la faucheuse et peut être y trouver un sens. Pour ma part je suis perdu entre l'éther et le réelle devinant la frontière entre les deux et conscient que l'on ne peut en deviner trop sans sombrer dans la folie qui est le garant du secret de la farce que l'on se livre désespérément pour échapper a l’ennuie.

Nous somment composer d'eau nous transpirons, nous saignons, nous pleurons, nous urinons, nous nous évaporons et peut être qu'une eau lourde porte l'âme et va vers un tout ou nous portons la portions essentiel et éternel qu'on appel l'âme que tant de dieu ont promis éternel a l'homme sans mémoire de sa vie précédente. Comment croire et ne pas croire dans une démonstration phénoménal d'une équation a sept milliard d'inconnues, croyants comme athée manipules des hypothèses quasi mathématique de balistique quantique

Nous somment comme une caravane qui porte des choses sur son dos sans comprendre pourquoi, ni savoir quoi en faire, ni où les charrier dans un désert que nous avons parcourut ces dernière dix milliards d'années qui se sont écouler a la source du temps présent. Nous galopons sur la crête du temps nous vivons sur l'écume d'une vague furieuse qui nous emportera tous. Ah ce repos et cette vie éternel deux pensée d’une humanité bi polaire qui ont dominer nos existences entre le bien et le mal, l'ange et le démon, la conscience erre du cerveau gauche au cerveau droit nous somment comme les neurones d'un cerveau éclaté qui trouve plus commode d'exister ainsi, qu'assembler, pour éviter les céphalées mieux vaut en rire de toutes ces mythologies qui torturent les consciences dans de nombreux hôpitaux psychiatrique où la vision de faune paranoïaque déchire l'existence d'une personne qui aurais put avoir une vie normal pour peu qu'elle ai put prendre sa place dans une symphonie humaine harmonieuse.

Quelque chose a perdu les rennes de la raison humaine, nous agissons dans la férocité et la voracité malgré des principes et des valeurs qui ont épuré les générations dans les nations qui ont sut profiter des leçons de l'histoire. L'addition est présenté a notre génération l’addition sur cinquante années de géo stratégie fondé sur la satisfaction de nos appétits en ressources naturel nous somment totalement aveugler et pétrifier devant la fin du pétrole qui finalement ferais bien de venir car nous allons suffoquer de tout ce carbone si judicieusement enfouit par le temps. Quel ironie le monde est en danger par ce que des créationniste exploitent une énergie fossile, ils tirent profit de ce qu'ils nient exister, notre époque est a l'image de ce paradoxe. Serais ce une malédiction d'avoir profaner les restes des dinosaure ?

Comment l'homme peut t-il sortir de cette compétition et créer une synergie entre les nations avec l’onu délabré, le jeu de quille actuel ne peut pas continuer. Nous devons trouver ce lien humain et le créer s'il n'existe pas, un lien qui nous donnerais une véritable motivation pour mettre fin a la famine dans le monde par ce que l'utopie n'est pas l'égalitarisme mais la fin de la misère et de la faim.

Powered by