Liberté, Egalité, Fraternité...

La mécanique des cantiques de la terreur

Ce n'est pas la première foi que nous avons à résoudre un conflit Orient-Occident, les milles dernières années, les conquêtes arabes ont succéder aux croisades et le souvenir de la colonisation ne facilite pas les choses. Il faut se rendre compte que certains d'un coté comme de l'autre n'ont pas interrompu le processus de violence que nous déployons a chaque foi que nous vivons ensemble et ce depuis la tour de Babel. Je ne comprend pas le paradoxe de l'immigration algérienne la France est tout aussi coupable que nos parents, tout autre pays aurait été mieux indiqué pour faire nos enfants tant la charge négative de nos héritages est pesante et est difficile a désamorcer. De cet état de fait nous avons a nous accommodé les uns en veillant a la mise a disposition des outils émancipateur et constitutif de la citoyenneté promis contre le labeur ou le prix du sang. Les autres en entérinant le processus d'individualisation par rapport au monde arabe afin d'adhérer a la Patrie nourricière. Nous n'avons pas vocation a terra former la France aux désidérata de l'Arabie saoudite et du Qatar nous n'avons pas a être les chevilles ouvrière d'un plan de colonisation post pétrole, nous somment des traits d'union pas des diviseurs, nous voulons construire des ponts pas des murs à exploser.

Pour ma part je dénonce l'islam politique depuis quinze ans mais je souhaite résolument me démarquer des Forces de l'extrême droite Française que je vois s'emparer des sujets et des opportunités sur le tremplin du Bataclan. Je comprend ceux qui ont peur, cependant la réponse a cette situation ne peut être calqué sur la bataille d'Alger. Réduire le champs des possibles en entérinant la course a la virilité ne mènera qu'a une guerre civile honteuse. Nous avons sur ce scénario la responsabilité de trouver des réponses qui conjurent les méfaits du passé. Il y as une lutte à mener pied a pied dans les territoires enclaver socialement. mais c'est une lutte de la raison et non des tripes. Nous devons préserver notre république des méa culpa post traumatique. Si nous entrons dans la valse de la confrontation des blocs nous seront tous perdants en dignité.

Nous écrivons une page d'histoire déterminante pour l'humanité et crucial pour la France nous pouvons plébisciter la bi polarité historique et nous engager dans une bataille sans merci mais cela pèsera pendant des dizaine d'années dans notre psyché collective. Ou nous pouvons et je déteste l'expression trier le bon grain de l'ivraie. La compétition islamique que ce livre les militants de l'islam politique est un suicide collectif dans lequel, ils souhaitent tous nous entrainer et la fréquence des attentats nous fait tous glisser peu a peu dans le même panier. A force de discourt victimaire certains se sont convaincu que l'islam politique avait une légitimité dans cette lutte mais je récuse ce postulat aucun des paramètres n'est a mettre en parallèle des événements d'Algérie et plus largement du combat de dé colonisation. Les actes de terreur ne me rapprocheront pas d'eux, pas plus que les exactions de l'extrême droite tant je trouve l'islam authentique et la France victime de la situation.

Je veux si l'on se souvient de moi que l'on dise que je me battait pour l'islam authentique et pour la France généreuse par ce que généreuse elle l'est. La Fraternité est délégué a l'état, en France, c'est a travers nos impôts que s'exprime la solidarité national dans les investissements de santé, d'éducation, de retraite dont nous profitons tous même si tout cela sera remis en cause n'oublions pas que la France donne généreusement que ce soit a travers les aides social ou les petits coup de pouce communaux (gratuité de cantine, carte navigo payé) c'est de nier tout cela dont nous somment coupable moi qui tâte du chômage en ces jours difficile, il m'importe de le souligner. Rien ne sonne juste, je me heurte trop souvent a ce complexe colonial pour le nier, la pensée victimaire repose sur une réalité qu'il nous faut évacuer autrement nous rejoueront la même pièce dans cinquante ans.

Nous n'avons pas le choix il faut exprimer une solidarité visible entre les citoyens afin de donner des signaux a une jeunesse qui cherche les points communs qu'elle peut avoir avec la société afin de les aider a conjurer la haine et ne pas offrir de porosité a un discourt anti Français. Mais pour cela il faut entrer dans une ère de bienveillance nord sud. De nombreux pays arabes sont en but avec l'islamisme. Plutôt que d'intégrer une coalition pour raser les pays arabes mieux vaudrais conclure des alliances et renforcer les existantes afin de démontrer au monde que l'issue n'est pas dans la guerre civilisationnel qu'ils nous propose mais dans une interpénétration culturel contrôlé. La situation est complexe mais c'est le bon sens qui doit primer. Nous somment a la veille d'une grande régression ou d'un bon d'humanité jamais égalé tout dépend de notre capacité a chacun de désamorcer les discourt radicaux au profit des voix modérer.

Depuis le Bataclan les forces que je juge négative ont été boosté nous n'avons jamais autant entendu parler du PIR ou du CCIF alors qu'ils auraient du être dissout comme toute associations qui milite pour abattre la république sur le complexe colonial qu'il soit d'extrême droite ou issue de l'islam politique. Les déclarations intempestive d'un zemmour ou d'un ménard sont aussi des amorces déterminante de ce que j'appellerais le rejet national. Le monde peut bien nous trouver islamophobe mais une guerre nous à été déclarer et nous avons a faire face a cet ennemis, nourrit par la nation a travers l'aide social et les discourt nationaliste. Nous devons opposer la foi du patriote que nous pouvons tous partager autour d'une spiritualité citoyenne a laquelle juif, agnostique, musulman, catholique, protestant, athée, bouddhiste pourrions nous rencontrer. il ne s'agit pas de fonder une religion républicaine mais de s'entendre sur des rituels d'intégration qui permettrait de mettre une courroie de bienveillance entre les différentes communauté de fait dans le peuple indivisible. L'enjeu est noble, il est de réconcilier les cultures présente sur le territoire que nos anciens ont mis en relation.

Oui nous somment un problème pour qui se préoccupe des gènes mais ces gens sont des opportunistes de la terreur et leurs intentions sont aussi du domaine d'une purge ethnique de la France ce sont des gens qui lutte contre la république depuis 1789 gardez vous de leur offrir le pouvoir une restauration serait du plus mauvais effets sur la situation. L'échec de la république ce serais le retour du roi et de la féodalité modernisé ou d'une dictatrice à papa bien obliger d'ouvrir ses camps de dé islamisation c'est l'égérie Française d'une pensée nauséeuse, centenaire tapis dans l'ombre et affamé de chaire comme de pouvoir. Nous avons tous a perdre dans cette mise en échec des gouvernances l'Europe nous presse de démanteler la république social. Tout concours a la ruine et au chaos.

Nous ne pouvons plus éviter de payer l'addition de tant d'erreurs accumuler la dette aurait du nous inquiéter il y as longtemps. Reste a laisser aux prochaines générations des indices pour comprendre que l'opinion mondial repose sur pilotis et que les humeurs social jouent un rôle déterminent dans le déclin des civilisation qui ne se porte plus par le droit mais par l'instinct. Tout ce qui as été développé pour résister a l'épreuve peut t-il encore tenir si nous continuons ainsi ?

Powered by