Liberté, Egalité, Fraternité...

Le tour de France du voile 2016

__La Burqa : Originaire de l'Afghanistan, Répandu au Pakistan et en Inde. Interdit totalement en France que ce soit dans l'espace ou les sphères publique. Créer par les Taliban, en France, il est utilisé par des écoles salafiste en rupture total avec la société civile revendiquant le rejet de l'espace publique et toute fraternité en dehors des salafistes, les autres musulmans pour eux sont hérétique. On parle souvent de la burqa avec le terme de voile ce qui créer une confusion dangereuse.

LOI n° 2010-1192 du 11 octobre 2010 Interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public

Le Hijab : Venu du proche orient c'est surement l'élément du code vestimentaire islamique le plus répandu en France car il assure le minimum vital de la revendication islamiste. Ce voile laisse la femme "libre" pour le reste de son corps mais il faudra de la pudeur des pantalons et des robes par dessus. Il peut être porté avec une mini jupe mais je ne l'ai vu qu'une seul fois... Ce voile ne permet pas vraiment d'identifier l'école islamique, il permet tout les accommodement maquillage, séduction c’est un voile qui dit je vous voit et vous me voyez.

Encadré par la 1905 Les fonctionnaires et les représentant de l’état ne peuvent pas le porter *

NB une Élut n'est pas fonctionnaire et elle peut le porter. La liberté de culte permet sont port dans l'espace publique et la sphère publique mais il ne peut être porté pour les photos d'identités selon des dispositions du service publique.

Le Tchador est porté par ceux qui se sont convertit au chiisme iranien. Encadré par la 1905 Les fonctionnaires et les représentant de l’état ne peuvent pas le porter NB une Élut n'est pas fonctionnaire et elle peut le porter. La liberté de culte permet sont port dans l'espace publique et la sphère publique mais il ne peut être porté pour les photos d'identités selon des dispositions du service publique.

Le Niquab : Originaire de la péninsule arabique, créer par les salafiste, porté dans le moyen orient, en Asie du sud est et dans une partie de l’inde. Il s'agit d'un voile intégrale qui laisse une lisière au niveau des yeux. La Burqa lui est préférer par les "radicaux" salafiste qui souhaitent que rien ne soit visible de leurs femmes. Cependant elle peut être porté par des écoles sunnite qui revendique un renforcement de la phallocratie et qui se sont pervertie dans l'escalade a l'islam le plus brutal.

LOI n° 2010-1192 du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public

Le haïk est un voile algérien qui n'a pas traversé la méditerranée il est porté par la branche malékite du sunnisme. Si j'en parle c'est pour expliquer que la vague d'immigration algérienne n'est pas parti avec un projet de colonisation de l'occident autrement elle arborerait ce voile.

LOI n° 2010-1192 du 11 octobre 2010 Interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public

Le voile simple dit carré pour moi désamorce l’aspect religieux et démontre que la personne n’est pas sous état d’hypnose islamiste et qu’elle est capable d’accommodement et d’ouverture a la société civile. sans verser dans l’angélisme ont y trouve des personne ayant réalisé leurs processus d’individualisation, c’est au bon sens de faire son chemin par le féminisme et l’émancipation sans violence ni contrainte.

Encadré par la 1905 Les fonctionnaires et les représentant de l’état ne peuvent pas le porter *

NB une Élut n'est pas fonctionnaire et elle peut le porter. La liberté de culte permet sont port dans l'espace publique et la sphère publique mais il ne peut être porté pour les photos d'identités selon des dispositions du service publique.



C'est vraiment un sujet de merde où l'on perd beaucoup trop de temps, j'espère avec ce billet vous donner des clefs de compréhension pour aller le plus vite possible sur cette erreur de stratégie occidental. La question du voile est exploiter dans le monde arabo musulman afin d'orchestrer une haine anti Française. Et elle est exploité ici par les tenants du discourt victimaire qui prennent un plaisir pervers a envoyer leur militantes a la pèche aux images. Soyez sur que toute provocation se fait avec des complices et Smartphone.

La loi sur le voile intégral n'est pas une loi contre le voile intégral mais une interdiction de cacher son visage sur la voie publique : un policier pourrait verbaliser un motard casqué marchant sur la chaussée ou un manifestant arborant le fameux masque de la révolte des bobos vendetta. Une autre confusion existe : l’espace public et la sphère publique une internaute me la rappeler et c'est juste la mairie est une sphère publique et la rue un espace publique.

Cela pose aussi le problème de qui fait respecter la loi ? Avec la loi contre la dissimulation du visage, on voit bien que la police ne s’en soucie guère, même quand la force publique est sollicitée par Nadine Morano et qu’ils ont même peur de le faire dans les quartiers, ils ont d'ailleurs consigne de laisser couler le nœud coulant. Il est vital d'arrêter la fringale de loi fourre tout et de s'atteler au respect des lois existante. Il faut redéfinir les missions de police pour prioriser sur la lutte contre l'islamisme radical.

Sorti des femmes militantes actives de l’islamisme politique qui exploitent les failles d’une laïcité taillée sur mesure au catholicisme structuré et à qui l’on peut imposer par le haut pour elles il suffira de mettre au pas leurs mâle alpha. Comment faire comprendre tout cela à des primo- arrivantes souvent illettrées en français ? Les citoyens musulmans eux requièrent une concorde individuelle un pacte républicain que l’on souscrit personnellement et volontairement à l'issue d'un processus de citoyénisation ou d'individualisation. Pour cela il faut des pré requis pour comprendre des concepts complexes et une sensibilisation aux luttes qui ont eu lieu en France et cela ne peut passer que par de la formation et de la fraternisation.

Le côté viral de l'islamisme fonctionne comme cela : un jour, il te dit que ta jupe est trop courte, tu la rallonges alors, il te demande de rajouter des chaussettes hautes, tu obtempères ?Alors, des gants, ce serait bien et ainsi de suite, jusqu’à ressembler à un fauteuil de « stark » mais en plus rococo... Et il en va de même pour la république : petit à petit, l’islamisme la ronge, le voile n’est pas une arme de destruction massive mais d’étouffement lente des libertés de la femme musulmane et de la république, un symptôme, une conséquence d’un autre mâle qui les coupe de la citoyenneté éclairée.

Oui, le voile est un marqueur patriarcal de la domination masculine arabe sur les femmes qui n’a rien à voir avec la religion mais avec des traditions archaïques antérieures. Oui, toute femme devrait être aidée pour s'en émanciper mais comme pour les victimes de la drogue, on ne leur envoie que les forces de l'ordre. Sommes-nous prêts à les prendre en charge en cas de violence ? Hébergement, emploi... Et dire que le voile cachait les femme disciple d'une déesse qui exploitait sexuellement ses adeptes et ce sont des bigotes qui le réclament.

Une véritable lutte contre le voile intégral passe par un acharnement sur le mâle alpha islamique qui dans l'histoire est franchement épargné. Chaque amende dans ce cadre- là devrait ouvrir une enquête de moralité sur l'époux, contrôle dans tous les sens ; fiscal, social, convocations intempestives et ils supplieront leur épouses de l'enlever. Comment une pression de conformité de la domination masculine « arabe » a pu prospérer à ce point ? N’est- ce pas un enclos organisé pour préserver les zones de droit de la république de la pénétration de ces populations ? Alain Soral le dit sans voiler son propos : développons le communautarisme et l’endogamie pour lutter contre la mixité afin que des nationalistes au pouvoir puissent expulser un ensemble non lié au reste de la société. Mon je défis mes coreligionnaires de démontrer qu'ils sont capable de civilisation et cela passe par le dé voilement des femmes musulmane mais aussi par la fraternité envers l'homosexuel, l'athées, le juif. La Fraternité ne doit jamais être communautaire.

Moi ce qui me chagrine dans tout ça, c'est qu'on légifère parce qu’on a perdu tout projet commun, tout sens du dialogue. Je me souviens, je militais dans une asso féministe et nous étions ouverts aux femmes voilées. L'une d'elles, à l’époque, à la faveur d'une sortie scolaire, a enlevé son voile et nous en a parlé avec fierté ; quelques jours plus tard, elle revenait l'œil au beurre noir… Son fils avait cafté à son père... Seuls les bienheureux peuvent croire que cela se résoudra par la loi, il faudra du dialogue et des outils de fraternité pour éduquer ses populations aux devoir du vivre ensemble, ils en ont bien compris les droits...

Je ne me sens pas légitime en tant qu'homme pour dicter leur conduite aux femmes et le voile ne déroge pas à cette règle que je me suis fixée. Cependant l'étrange globalisation de la république « laïque» actuel me somme chaque jour d'en parler dans ses injonctions paradoxal qui va jusqu'a demander des prières de rues musulmane pour les victime du terrorisme... Pourquoi se plaindre de la communautarisation si l'on refuse de nous voir dans nos individualités ? Pourquoi suis- je amalgamé à la conduite des barbus ? Pourquoi je dois la justifier ? Pourquoi s’enquiert-on de la température de l'imam le plus proche pour me parler à moi ? Je ne suis pas musulman mais un citoyen de confession musulmane comme le dit si bien Henri Pena Ruiz.

Il y a des problèmes de cohérence dans les démarches de la société civile entre la cathédrale Lang et les accommodements de la loi Debré pour les écoles catholiques renforcés par Mme Boutin Dinde de Troie de la laïcité française, on peut parler, sous un certain angle, d’acharnement sur la laïcité l'islam n'est pas la seule religion mise en cause dans ce travail de sape des fondation de notre société. Sommes- nous encore dans un schéma laïque ? Si l’on recule face aux catholiques sur les ABCD, la PMA où va la légitimité laïque ?

Pour comprendre le voile, on doit comprendre qu'il y en a plusieurs, du simple voile fleuri à la burqua et niqab qui est l'aboutissement d'un travail d'aliénation à la cause patriarcale "arabe" .Guillemets, vu que l'on a surtout des Maghrébins dans les quartiers, les Arabes eux achètent des Cartier et dorment au Ritz, ce qui fait une sacrée nuance et tous ceux qui, peu ou prou, s’adressent à leurs femmes doivent, au final, présenter leurs excuses : selon que tu seras puissant ou misérable etc, etc… Sommes-nous encore dans un état de droit avec ce clientélisme religieux ? On se finance au Qatar même si il est vrai qu’un état laïque ne rémunère aucun culte ; il devrait prendre garde à se faire financer par un culte ! Donc il y a le voile matrimonial fait pour signifier la compatibilité islamique de la candidate au mariage, il y a le voile imposé par les pères ou frères et maris que l'on enlève dès que l'on est sortie de sa zone, il y a le voile que l'on met pour plaire aux copines que l'on met dès que l'on sort de sa zone car il y a aussi une mode du voile... Il y a le voile que l’on met parce que le harcèlement de rue les y pousse, il y a le voile de l'islam politique qui sort du fichu pour entrer dans une codification militaire du voile, généralement sombre avec le double voile puis la robe opaque sans courbe ni dessin un sac que dis-je un linceul et, rapidement, on ne voit plus que le visage qui disparaît dès que la candidate volontaire ou non est prête pour l’éviction totale de la société civile.

Le voile renseigne aussi sur la nature de la conversion islamique wahabite, salafiste, chiite, sunnite. Chacun a sa distinction et, en regardant un quartier, on peut déterminer la nature du mal qui l’a englouti. Comment de tels comptoirs coloniaux ont-ils pu s’établir ? Si ce n’est par un rejet du système officiel au profit des systèmes parallèles de solidarité mafieux ou islamiques qui n’ont aucune réticence à intégrer ces gens.

Personnellement, je suis contre le voile mais je ne suis pas une femme. Pour moi, le voile est un cache sexe, on réduit le visage de la femme à un vagin, surmonter d'une chevelure pubis qu'il faut cacher ; le voile est un slip et réservé à qui de droit. Je suis très content car une intellectuelle iranienne développe le même discours, je ne suis donc pas fou : Chahdortt Djavann. Celles qui le portent parlent d’ailleurs de pudeur et en occident il devient un objet de fétichisme sexuelle la vie a vraiment de l'humour.

Moi qu'une personne se déconsidère et se soumette à son homme ou ses hommes, ça ne me regarde pas mais qu'un vice d’exhibition de l'islam vienne à avoir un impact dans ma vie ça me contrarie. Donc je suis contre mais je suis aussi contre la stratégie adoptée pour lutter contre. Moi j'aimerais pouvoir leur donner un conseil fraternel qui est dans notre situation d'abandonner toute arrogance si vous mettez la burqua mettez le hidjab si vous mettez le hijab mettez le voile ou un bandana mais détendez l'atmosphère !

Mais voilà la société civile a peur et la symbolique du voile met en péril le fleuve tranquille de l’environnement de chacun. Chacun a vu dans son existence une Belphégor ou une Darkvadorette. Que disent ces femmes ? Bien fait pour le Bataclan ? Ne va- t-elle pas se faire exploser à côté de moi dans un ultime allah wakbar ? Si elles se préoccupent de l’islam, les citoyennes musulmanes savent qu’il n’est pas temps pour cela et qu’il ne sera sûrement jamais adapté à la société occidentale si elle arrive à maintenir son niveau de développement. Prenez des carrés Hermès, neutralisez la charge politique du voile et sortez l’islam de la voie publique. Ou l’aide au retour volontaire sur une plaque phallocrate compatible devrait être une option disponible.

Moi, je joue la carte de la contamination féministe même si un certain féminisme Français n’éprouve que dégoût pour ces femmes, il faudrait allouer les sommes prélevées par les amendes aux assos féminines en leur demandant de développer des procédures de désaliénation. Mais pour cela, il faudrait que l’adelphité prenne en compassion ces victimes de l’islamisme et de la domination masculine arabe. C'est un outil de ségrégation sexiste qui vise à séparer l’homme de la femme allant jusqu’au refus de soins, s’il est fait par un homme et c’est inacceptable.

Je reste persuadé qu’il faut avant tout faire exploser le plafond de verre islamiste et communautariste dévoué au patriarcat « arabe » qui fonctionne comme un état d'hypnose islamique, faire que le harcèlement de rue soit puni. Que les mariages forcés soient réprimés sévèrement. Que les violences conjugales soient traitées avec une sévérité extrême. « Si c’est une femme », « celle qui croule sous trop de poids » et qui a cédé aux hommes jusqu'à sa dignité en se faisant objet pour ne pas le provoquer sexuellement, pour avancer effacée de son regard comme un animal domestiqué. A- t-elle encore une âme semble se demander certains ? N’allons-nous pas trop loin ? N’est-il pas temps de les aider à s’assurer qu’elles font un choix éclairé par leur propre besoin et non pas pour répondre à un standard matrimonial qui date de la nuit des temps ou pire qu’elles sont engagées dans un processus qui relève du lavage de cerveau ? Peut-on encore plus marginaliser ces femmes et on ne peut pas normaliser l’islamisme.

En Orient, les femmes sont contraintes au voile à coup de jets d’acide et ici on se bat pour qu’elles le retirent. Au final, ce sont toujours les femmes qui trinquent, qui sont stigmatisées en tant que femmes, et opprimées en tant que femmes. Le voile est un leurre, un lièvre qui mobilise nos forces comme un sable mouvant, qui nous écarte du véritable champ de bataille qui est la lutte contre les islamistes. Remarquez bien le plus important dans tout cela c'est qu'ils aient le culot d'alimenter le débat et de se permettre la provocation d'une nation qui les nourrit et qui se demande si elle fait bien.

Moi comme beaucoup nous somment avec vous a vos cotés et tout autant blessé et meurtrie et c'est main dans la main que nous nous relèveront.

Illustration du bandeau de Sarah Fouquet

  • Certaines ministre en mission dans les pays sensible se couvrent__
Powered by